Basse Intensité
Infokiosque en direct des faubourgs de l'antimonde


Mis à jour le 12 juin 2015

    Marseille

    Marseille et sa région se restructurent. Les politiques urbanistiques, culturelles, économiques se rejoignent dans ce projet européen de faire de Marseille un des grands pôles de l'espace économique qu'est l'Europe. Les unes font le décor, les autres l'animation et les troisièmes les mécènes. Toutes se retrouvant dans cette mise en scène des exploiteurs et autres profiteurs qu'il nous est sommée de subir. Qui nous est vomie à la gueule. A l'image d'autres villes en Europe, la ville est restructurée. Le projet Euromed en est la concrétisation. De vastes zones et quartiers de la ville sont vidés de leurs habitants, ou vont l'être. Pour y construire les infrastructures nécessaires dans le but d'accroître les capacités marchandes de la région des travaux sont entrepris sur les accès ferroviaires, portuaires, aériens, routiers et énergétiques. Bureaux, parkings, écoles, commerces, espaces culturels et tout ce qui permet d'entretenir les plus nantis de ceux qui travailleront dans cette zone commerciale. L'urbanisme étant une opération de police jointe à une opération financière, les autres, les pauvres, la main d'oeuvre bon marché, les habitants voués aux expulsions, eux, sont déportés vers les zones moins convoitées par les spéculateurs. La prochaine touche à ce vaste projet est Marseille comme capitale européenne de la culture pour 2013. Cette volonté de réaménagement n'est pas récente. Un texte paru en janvier 1985 dans le premier numéro de la revue Os Cangaceiros et intitulé Rapport sur Marseille analyse la situation. Pacification et résistances à la Belle de Mai et à la Joliette, restructuration de la zone portuaire, la culture comme fer de lance de la collaboration citoyenne, etc. Il laisse entrevoir ce que seront les projets à venir...






Economie & Technologie
La "technologie" accompagne tous les nouveaux projets. Qu'ils soient politiques, économiques, culturels, tous aiment à se parer de "nouvelles" technologies sensées améliorer le quotidien : du tramway au nouvel incinérateur, du tgv au vélo, de ITER au relevé ADN, dans le seul but d'accroitre encore plus nos dépendances et notre contrôle.

Résistances & Quotidien
Métropole asphyxiante, Marseille est oppressante et sent l'exploitation. Conglomérat chaotique, Marseille sent la débrouille et sucite les résistances. Marseille est une ville comme les autres : on y vit, on y survit. La guerre sociale tient lieu de quotidien pour la plupart...